Lorient une ville branchée

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Dès la fin des années 1990 la ville de Lorient, sous l’impulsion de son Maire, Jean-Yves Le Drian d’abord et sous celle ensuite de son successeur Norbert Métairie, va comprendre l’enjeu du développement de ce que l’on appelait alors les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). La collectivité avait la conscience de l’enjeu pour l’avenir, tant en terme d’aménagement du territoire, qu’en matière de nouveaux services pour les administrés, et d’organisation de nouveaux modes de communications sociale.
C’est le directeur général adjoint des services de la ville de Lorient, Monsieur Dominique Truy qui va être chargé de donner l’impulsion et de suivre ce dossier.
Dès 1998 Lorient va accueillir le troisième salon de l’informatique et de la bureautique qui accueillera alors plus de soixante exposants et verra de nombreux élus de la ville et de toute la Bretagne venir témoigner de la révolution en cours. La région Bretagne étant elle même engagée, dès cette époque, dans la création d’un syndicat mixte dénommé « Mégalis » chargé de doter la région d’un réseau d’infrastructures 100 % très haut débit et de développer de nouveaux services et usages, en ne laissant aucun Breton à l’écart de la société numérique. Cette structure précurseur fait aujourd’hui référence.
De son côté la ville de Lorient va développer des services en direction des administrés via son site internet, puis créer de nouveaux espaces cyber en ville, avant de développer de multiples télé procédures. Autant de services aujourd’hui entrés dans le quotidien des Français, mais qui à l’époque illustraient une démarche tout à fait nouvelle et pionnière.
Au cours de cette période Dominique Truy participera à de nombreux congres et colloques dans toute la France pour débattre de ces enjeux et témoigner des actions engagées à Lorient.
En 2000 le maire Norbert Métairie se voyait remettre le prix prix des meilleurs sites internet des villes de plus de 50.000 habitants.
Depuis lors, la ville de Lorient poursuit sa démarche d’excellence.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »